+228. 22 42 22 30

La lampe solaire

Au fil des siècles, l’éclairage n’a cessé de s’améliorer. Aujourd’hui, de plus en plus de recherches sont effectuées concernant les énergies renouvelables et vertes. La lampe solaire fait partie de ces innovations profitant des avancées technologiques concernant lesdites énergies. Comme son nom le suggère, la lampe solaire utilise le rayonnement solaire pour fonctionner. Celle-ci la transforme alors en énergie pour faire rayonner les ampoules contenues dans les lampes, qu’elles soient LED, fluorescentes ou halogènes.

Toutes les lampes solaires fonctionnent avec des cellules photovoltaïques. Celles-ci se présentent comme des composants électroniques qui, lorsqu’ils sont exposés au rayonnement solaire, génèrent de l’électricité. Une cellule photovoltaïque se compose de deux couches de matériau semi-conducteur, généralement du silicium, dans sa partie centrale. Une couche est chargée d’électrons, qui ont une charge négative, tandis que l’autre couche est remplie de protons, qui ont une charge positive. Ainsi, lorsque la lumière solaire vient à frapper la cellule photovoltaïque en lui injectant des photons, les électrons migrent vers la partie où se trouvent les protons, ce qui crée alors une charge de courant continu, comme dans une pile. La quantité d’électricité obtenue est en fonction de la puissance du rayonnement solaire. De ce fait, la lampe solaire ne peut pas produire du courant pour alimenter l’ampoule si l’exposition au soleil est insuffisante. Concernant les ampoules utilisées par ces luminaires, il s’agit d’ampoules à basse consommation, d’ampoules LED ou d’ampoules halogènes. Les ampoules incandescentes ne sont pas adaptées.